Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Quoi lire

Icône partage

Partage littéraire

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

« Parce que s’il faut lire, autant lire des romans qui sortent de l’ordinaire. »
Myriam, technicienne en documentation

Voici le top 3 numérique de Myriam :

1. Edgar Paillettes de Simon Boulerice

Henri a l’impression d’être invisible. Tout le monde n’en a que pour son petit frère, Edgar. Edgar se costume tous les jours, même si ce n’est pas l’Halloween. Edgar parle en poèmes. Même la fée des dents accorde des droits spéciaux à Edgar! Il est grand temps pour Henri de montrer qui il est. Mais sait-il lui-même qui il est? Pas facile d’être le grand frère d’un enfant différent!

Clique sur l’image pour emprunter le livre numérique.

2. Fanny Cloutier ou l’année où j’ai failli rater mon adolescence de Stéphanie Lapointe

Je m’appelle Fanny Cloutier.
J’ai quatorze ans, presque quinze mais pas vraiment pour être honnête. Les deux choses que je sais faire le mieux, dans la vie, c’est dessiner et subir (oui SUBIR) les décisions excentriques de père.

*** Euh. À qui je parle, en fait ? ***
Si tu lis ces lignes, c’est que mon journal est =

A) tombé dans le métro (bon, je prends jamais le métro, qu’est-ce que je raconte).
B) Pire. Qu’il a glissé de mon sac, direct devant l’entrée de l’école (OMG, faites-que-ce-soit-pas-ça)
C) Ou catastrophe de type international : c’est que TU ES MON PÈRE.

Cette année, je suis passée à un demi-cheveux de rater mon adolescence et je sais une seule chose avec certitude : sans toi, journal, je n’y serais JAMAIS arrivée.

Clique sur l’image pour emprunter le livre numérique.

3. Et au pire, on se mariera de Sophie Bienvenu

Centre-Sud. Entre la Sainte-Catherine, Mel et Jo, les putes travesties, et le parc jonché de seringues, Aïcha traîne son enfance cassée par son beau-père. Elle rencontre Baz et devient amoureuse. Une chose grave leur arrivera. Pour sauver sa peau, pour protéger Baz, Aïcha, forcée de s’expliquer à une travailleuse sociale, revoit son histoire et multiplie les versions des faits.

Dans un monde si mal foutu, qui dit vrai et qui peut dire où se situe la réalité ? Une confrontation déchirante et drôle où l’émotion court. La langue à fleur de peau de Et au pire, on se mariera se trouve à la croisée du romanesque, du théâtre de rue et de la déposition.

Clique sur l’image pour emprunter le livre numérique.

N’oublie pas qu’il te faut un abonnement valide à la Bibliothèque publique de Drummondville pour emprunter gratuitement des livres numériques. Visite le site de la bibliothèque pour plus de détails.

Icône créé par Freepik sur www.flaticon.com

Écrit par

Bibliothèque

20 mai 2020

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles