Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Quoi lire

Icône partage

Partage littéraire

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

« Pour moi, la poésie, c’est la rencontre de mots qui ne se connaissaient pas. » – Émile Proulx-Cloutier

La poésie est partout. Tu peux la retrouver dans les petites choses de ton quotidien, mais tu peux également trouver de bons textes dans des livres ou sur des albums (parce que oui, des chansons, c’est des poèmes!).

Pour célébrer le mois national de la poésie, voici donc quelques titres que tu peux trouver à la Bibliothèque publique de Drummondville!

Pour trouver le titre au catalogue, clique sur l’image!

Des poèmes pour tes yeux (en versions imprimées et numériques) :

 

Colle-moi, de Véronique Grenier (aussi disponible en numérique ici!)

Dans ce recueil, il y a plusieurs petits poèmes où un jeune garçon parle de la séparation de ses parents, de la façon dont il se sent écartelé entre deux mondes et de comment il se sent perdu dans tout ça. Il feuillette les albums photos de sa famille et se questionne sur l’amour et sa durée. Comme si ses parents allaient cesser de l’aimer lui aussi…

« J’entends encore les cris de mes parents […] / C’est certain, certain / que leurs cœurs ont eu envie / de se taire / qu’il y a eu des brèches, / puis des éclats / des miroirs morceaux / de ceux qui se logent dans les yeux / et génèrent des rivières. / Ma famille aurait eu besoin / d’un canot pour traverser / du salon à la cuisine. / C’est là que j’ai appris à nager. »

 

Les poèmes ne me font pas peur, de Laurent Theillet (aussi disponible en numérique ici!)

À quinze ans, l’héroine de ce recueil s’accroche à la poésie pour survivre à l’amoureux qu’elle n’a pas, à sa copine Chloé qui a déménagé ou encore à son père qui lui manque. Elle sait déjà que « celui qui n’a pas peur des poèmes n’a peur de rien ».

« Quinze ans de questions / Ce n’est pas rien / Toute une accumulation / un amoncellement bancal / de points d’interrogation. »

 

 

 

Les garçons courent plus vite, de Simon Boulerice (aussi disponible en numérique ici!)

Ici, Simon Boulerice réussit l’exploit de faire de la poésie avec… le test de course-navette! Il raconte les pensées d’un jeune ado en très courts vers. Une lecture qu’on termine à bout de souffle, comme dans un cours d’éducation physique!

« Lourdeur du corps et lourdeur du cœur / sont unis dans un même chagrin. / Impossible de les fuir, / il faut courir jusqu’à la case survie. / je suis poreux / la transpiration me calfeutre de détresse / mon corps est à bout / de cette course à vide »

 

Comme un ouragan, de Jonathan Bécotte (aussi disponible en numérique ici!)

À travers ses souvenirs et  plusieurs anecdotes, l’auteur de ce recueil raconte comment il en est venu à affirmer son orientation sexuelle lorsqu’il était jeune. Les poèmes ne sont pas toujours écrits droits ou de la même taille, en fonction de ce qu’ils racontent, ce qui illustre bien certaines idées.

« Je ne suis pas né pour être un ouragan. / Mais je ne suis plus capable de contenir mes rafales. / Mon secret souffle trop fort, / pour que je l’étouffe une journée de plus… »

 

Peigner le feu, de Jean-Christophe Réhel (aussi disponible en numérique ici!)

L’adolescent de ce livre n’aime rien de son entrée en secondaire 1. Anxieux, il ne comprend rien aux codes qui régissent ce nouvel univers. Il préfère regarder des vidéos de musique relaxante sur YouTube pour se calmer, ignorer ceux qui rient de sa boîte à lunch et jouer des vidéoclips de reggae dans sa tête quand ses professeurs lui posent des questions. Il pense à l’avenir et à ce qu’il peut en attendre…

« Ma nouvelle école est immense / Ma nouvelle école est une forêt / Où je me perds souvent / Où je fais semblant de comprendre / J’essaye de trouver les ruisseaux / Je n’assimile pas les directives / Les explications sont floues/ Je n’ose pas lever la main / Je n’ai pas envie de passer pour un singe / Un singe niaiseux aux cheveux longs »

 

Des poèmes pour tes oreilles (CD):

Kanasuta, de Richard Desjardins (pour écouter des extraits, clique ici!)

(CD) Sur cet album, on trouve des chansons qui critiquent nos comportements, des chansons drôles (comme D’la grande visite, où il essaie de se débarrasser d’invités indésirables), mais surtout de magnifiques chansons d’amour, à la fois banales et très poétiques, comme Jenny :

« Tes p’tits mots doux oubliés au fond d’mes boîtes à lunch / Pour me donner l’espoir, c’est mieux qu’la Bible. / Tes soupers après mes journées dures et ennuyantes / Pour que j’m’endorme toujours en homme libre. / Ton cœur toujours là à m’attendre / indulgent comme une mère de tueur / Oh Jenny! ma lueur. »

 

Les lettres rouges, de Lynda Lemay (pour écouter des extraits, clique ici!)

(CD) Cet album parle de toutes sortes de choses avec beaucoup d’humour. Que ce soit d’une femme qui tente de faire des exercices devant sa télévision, d’une autre qui ne veut absolument pas de chien dans sa vie (comme c’est drôle lorsqu’on réalise qu’il s’agit des mêmes raisons pour lesquelles elle souhaite rester célibataire!) ou encore d’une famille… d’aliments :

« Ma grand-mère est une soupe / Une vieille soupe au lait / Elle a marié une nouille 
Ils ont fait un navet. / Ma tante elle est une tarte / Une grosse tarte aux pacanes / Elle a eu trois tomates / De différentes bananes. / J’connais aussi un œuf / Un œuf en voiture sport / Qui promène son bacon / Et sa saucisse de porc. »

Marée haute, d’Émile Proulx-Cloutier (pour écouter des extraits, clique ici!)

(CD) Les chansons de cet album s’écoutent comme des contes où on découvrent toutes sortes de personnages (des enfants, des vieux, des femmes, des fous, etc.). Elles racontent des histoires où le chanteur fait passer ses idées d’égalité et de justice, en slam ou en berceuse. Rage et douceur sur le même disque!

« Pis tu t’épiles le corps tu t’épiles la face / Tu te piles sul ‘cœur et perds à pile ou face / Pis quand tu coules à pique, faut pas qu’on te pique ta place / Ni que le mascara coule sur ta carapace »

 

Envie de t’y mettre ?

Carnet du (presque) poète, de Bernard Friot

365 activités originales pour te pratiquer à écrire des poèmes et trouver ta voix de poète. Comprend des trucs et conseils pour décoder la poésie des grands poètes, des réflexions d’écrivains sur leur métier, des citations, des conseils, des poèmes commentés. De quoi donner le goût d’écrire!

Écrit par

Bibliothèque

22 avril 2021

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles