Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Quoi lire

Icône partage

Partage littéraire

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

Savais-tu que, lorsqu’il a imaginé la saga Star Wars, George Lucas a puisé son inspiration dans divers grands événements historiques, mais aussi dans la littérature ? Voici les auteurs et les livres qui l’ont aidé à concevoir ce chef-d’œuvre de science-fiction.

 

Isaac Asimov : Cet auteur de science-fiction d’origine russe a écrit trois séries cultes à partir des années 1940, soit Le cycle de Fondation, Les robots et l’empire et La cité des robots. George Lucas a puisé dans cette œuvre magistrale plusieurs idées pour ses films, notamment pour la conception de l’Empire galactique, des droïdes ainsi que de la planète-ville Coruscant.

Edgar Rice Burroughs : En plus du légendaire Tarzan, ce romancier américain a créé les aventures de John Carter dans Le cycle de Mars (publié dès 1917), un classique de la science-fiction. George Lucas a toujours reconnu l’influence d’Edgar Rice Burroughs sur Star Wars, écrivant dans le synopsis de son premier opus, soit l’Épisode 4 : Un nouvel espoir, qu’il « s’inscrit dans la plus pure tradition de John Carter of Mars ». Les similitudes entre les deux œuvres sont nombreuses, autant dans les termes utilisés (jeddaks/Jedi), dans les personnages (Jabba le Hutt et Tal Hajus) que dans certaines intrigues.

Ben-Hur : Tu as peut-être déjà vu le film, qui est en fait une adaptation du roman Ben-Hur : A Tale of the Christ, de Lewis Wallace (paru en 1880). La célèbre scène de course de chars dans le film a marqué bien des esprits, dont celui de George Lucas. Celui-ci s’est donc amusé à la reproduire dans l’Épisode 1 : La menace fantôme avec sa course de modules sur la planète-désert Tatooine.

Frank Herbert : Plusieurs similitudes ont été relevées entre les sagas Star Wars et Dune, dont la planète-désert, où l’économie est basée sur l’humidité, les contrebandiers d’épices, le méchant obèse ainsi que la secte qui influence la classe politique grâce au contrôle des esprits. Frank Herbert lui-même en a recensé 37.

Joseph Campbell : Selon ce spécialiste de la mythologie comparée et auteur de l’essai Le Héros aux mille et un visages (paru en 1949), les contes et légendes du monde entier se résument à une seule intrigue : un héros ordinaire qui se lance dans une quête extraordinaire, toujours constituée d’étapes similaires. George Lucas a basé le scénario de sa trilogie intergalactique sur cette théorie.

La légende arthurienne : Le créateur de Star Wars a emprunté plusieurs idées à cette série de textes écrits au Moyen-Âge autour des chevaliers de la Table ronde, de la quête du Graal et de l’amour courtois. En effet, les personnages de la légende arthurienne, comme le roi Arthur et la reine Guenièvre ainsi que les chevaliers Lancelot et Perceval, ont grandement influencé le développement des intrigues autour des personnages principaux de ses films. La vie de Luke Skywalker, par exemple, a beaucoup de points communs avec celle du roi Arthur.

Le Seigneur des anneaux : La saga de George Lucas et celle de J.R.R. Tolkien (parue en 1954 et 1955) montrent plusieurs ressemblances, notamment en ce qui concerne l’intrigue et les personnages tels qu’Obi-Wan Kenobi et Gandalf.

Edward Elmer Smith : Ce romancier américain est parfois appelé le père du space opera, un sous-genre de la science-fiction auquel appartient Star Wars. Dans sa biographie, George Lucas révèle d’ailleurs que Le Cycle du Fulgur, écrit par E. E. Smith, est l’une des œuvres les plus marquantes de son enfance. Dans ses films, les clins d’œil à son auteur fétiche sont multiples.

Valérian et Lauréline : Le cinéaste de science-fiction a trouvé une importante source d’inspiration dans l’univers graphique de cette série de bandes dessinées du dessinateur français Jean-Claude Mézières, qui compte 23 albums publiés à partir de 1970. Après avoir vu l’Épisode 4 : Un nouvel espoir, le bédéiste a affirmé que ce film est carrément une adaptation cinématographique de Valérian et Lauréline.

Écrit par

Bibliothèque

6 juillet 2020

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles