Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Quoi lire

Icône partage

Partage littéraire

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

Plonger dans l’univers des mangas, c’est découvrir un tout nouveau monde. Tu n’y connais rien ? Lis ce qui suit pour en savoir plus et trouver lectures à ton pied…

Le manga est un style de bande dessinée d’origine japonaise EXTRÊMEMENT populaire au pays du Soleil levant. En effet, à peu près tous les Japonais lisent des mangas, parce qu’il y en a de tous les genres et pour tous les âges et qu’ils sont très bon marché. Les plus populaires finiront reliés en volumes, mais, de façon générale, les mangas sont publiés par chapitres dans des magazines spécialisés.

Puisque certains magazines paraissent chaque semaine, les créateurs de mangas (qu’on appelle les mangakas) n’ont pas de temps à perdre ! C’est ce qui explique le style de ces bandes dessinées. Souvent en noir et blanc, les dessins sont faits à la va-vite et les décors sont moins élaborés que ceux de nos bandes dessinées occidentales. Le mot japonais « manga » se traduit d’ailleurs par « dessin non abouti », ou « caricatural » pour faire référence à ses personnages aux yeux surdimensionnés et aux expressions faciales exagérées.

 

Des mangas, en veux-tu ? En v’là !

Le manga est une véritable industrie au Japon. Chaque série peut se décliner en plusieurs dizaines de tomes (Dragon Ball en compte 42 et One Piece en comprend 86). Les séries les plus populaires se vendent à plusieurs CENTAINES DE MILLIONS d’exemplaires (!) et sont adaptées en animes (film d’animation japonais), en séries télé ou en jeux vidéo.

Bon à savoir, la majorité des mangas traduits en français, que l’on retrouve de notre côté de la planète, se lisent de droite à gauche pour respecter la façon de lire le japonais.

 

Les différents genres de mangas

Il existe tellement de mangas (la collection du Musée international du manga de Kyoto compte plus de 200 000 volumes), qu’il faut bien les catégoriser pour s’y retrouver. Une classification est notamment effectuée en fonction de l’âge et du sexe du lectorat visé par les magazines qui les publient :

  • Komodo: Destinés aux enfants de moins de 10 ans, filles et garçons, les komodo mettent en scène de petits superhéros combattant le mal ou alors des personnages de jeux vidéo ou des jouets.
  • Shōnen: Destiné aux garçons adolescents, le shōnen demeure le style de manga le plus populaire. Il met la plupart du temps en scène un jeune héros et sa bande d’amis, que l’on suit dans leur quête initiatique.
  • Shōjo: S’adressant aux adolescentes, les shōjo racontent des histoires semblables à celles des shōnen, mais avec des filles comme protagonistes… et généralement une histoire d’amour en trame de fond.
  • Seinen: Visant un public de jeunes adultes masculins (environ de 15 à 30 ans), les seinen abordent des sujets qui portent davantage à la réflexion (violence, politique, mort, religion, guerre). La psychologie des personnages est plus complexe et approfondie, puis le style graphique est davantage élaboré que dans les shōnen.
  • Josei: C’est le pendant féminin des seinen. Comme ils s’adressent à un public de jeunes adultes féminins, les josei abordent des sujets plus délicats (sexe, décès, drogue, crime organisé) et de façon plus crue que dans les shō Leurs personnages sont aussi moins stéréotypés et leurs histoires d’amour moins fleur bleue.
  • Seijin: Mangas généralement à caractère érotique, voire pornographique, réservés aux 18 ans et plus.

Après, il existe plusieurs sous-genres aux mangas, tels que mecha (science-fiction avec des robots géants), pantsu (garçon maladroit qui tente de séduire une fille qui semble inaccessible), gakuen (l’action se déroule dans une école), yaoi (romances sexuelles entre hommes), yuri (romances sexuelles entre femmes), shakai (sur un problème de société), jidai mono (historique), shitei (humoristique) ou suiri (policier). Bref, on peut vraiment dire qu’il y a des mangas pour tous les goûts !

Tu te demandes par où commencer?

Voici quelques coups de cœur des libraires de Buropro Citation, Roxane Lambert et Maude Paradis, que l’on retrouve à la bibliothèque :

Écrit par

Bibliothèque

1 juin 2020

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles