Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Palmarès

Icône évènements

Événements

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

Le fantastique et la science-fiction sont deux genres littéraires complètement différents, que les vrais fans n’ont pas de mal à distinguer. Pour les autres, voici quelques pistes pour vous permettre de mieux vous y retrouver… ou de classer les livres dans votre bibliothèque !

 

La science-fiction et le fantastique sont apparus au 19e siècle. À l’époque, c’est le réalisme qui est en vogue dans la littérature française. Les auteurs populaires, comme Balzac, Stendhal, Flaubert, Maupassant et Zola, cherchent alors à reproduire le réel et misent sur la vraisemblance des personnages, des décors et des faits. En faisant intervenir l’imaginaire dans le récit, la science-fiction et le fantastique sont donc à l’opposé du courant dominant… mais chacun à leur façon !

Quand la science rencontre la fiction…

Comme son nom l’indique, la science-fiction, c’est de la fiction scientifique. Les récits mettent en scène les conséquences possibles des découvertes scientifiques ou technologiques dans un monde imaginaire. L’action peut se dérouler dans le passé, le présent ou le futur.

Ici, aucune magie et rien de surnaturel. Tout s’explique de façon rationnelle et logique. Tout relève de la science, et ce, même si les théories vont à l’encontre de nos connaissances actuelles. Les histoires peuvent parler de vaisseaux spatiaux, d’extra-terrestres, de robots et de clones. Jules Verne est l’un des premiers grands auteurs à publier des romans de science-fiction, avec De la terre à la lune, trajet direct en 97 heures et 20 minutes (1865) et Vingt mille lieues sous les mers (1869-1870).

Quand le doute persiste…

Quant au genre fantastique, les récits font intervenir un élément irréaliste ou surnaturel dans la réalité. Cet événement inexplicable, qui défie les lois de la nature, vient perturber le quotidien du personnage principal. Le doute et l’hésitation gagnent alors le protagoniste, de même que le lecteur. Est-ce une illusion, le fruit de l’imagination ? Ou est-ce bien réel ?

L’univers est épeurant, angoissant. Dans les récits fantastiques, on peut croiser des vampires, des fantômes, des loups-garous ou le diable en personne. Parmi les premiers auteurs de fantastique se retrouvent Edgar Allan Poe (Histoires extraordinaires, années 1830 et 1840), Guy de Maupassant (Le Horla, 1887) et Bram Stoker (Dracula, 1887).

En résumé, le genre fantastique surfe sur l’ambiguïté, sans jamais donner de réponse. Dès qu’on explique l’inexplicable, on sort du fantastique. Si la réponse est de nature scientifique, on tombe dans la science-fiction ; si elle est naturelle, on se retrouve dans le merveilleux et, si elle est magique, on parle de fantasy.

 

Le merveilleux et la fantasy

 

Le merveilleux et la fantasy sont deux autres genres de l’imaginaire qui ont leurs particularités propres. Le merveilleux est surtout lié au conte, où le surnaturel est accepté comme faisant partie de la réalité. Les personnages, le narrateur et le lecteur ne s’étonnent pas de la présence de fées, de sorcières, d’ogres ou de dragons, ou alors de rencontrer des animaux et des objets qui parlent. Blanche-Neige, Hansel et Gretel, Le Petit Poucet, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge… Tous les enfants connaissent les contes merveilleux les plus célèbres !

 

Quant à la fantasy, les récits se déroulent dans un monde créé de toute pièce, qui inclut des éléments surnaturels et l’utilisation de la magie. L’action se situe souvent à une époque moyenâgeuse et les personnages sont inspirés du folklore ou de la mythologie. On peut y croiser des magiciens, des elfes, des dragons ou des licornes. La fantasy s’est entre autres fait connaître grâce à Le monde de Narnia de C.S. Lewis (1950-1956), Le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien (1954-1955) et, plus récemment, Harry Potter de J.K. Rowling (1997-2007).

 

12 recommandations de littérature de l’imaginaire pour ados et jeunes adultes :

  1. Magic Charly d’Audrey Alwett
  2. Six of Crows de Leigh Bardugo
  3. NEED de Joëlle Charbonneau
  4. Le passe-miroir de Christelle Dabos
  5. L’épouvanteur de Joseph Delaney
  6. Le programme de Sandra Dussault
  7. L’apprentissage d’Alain Gagnol
  8. Le club des mauvais jours d’Alison Goodman
  9. À la croisée des mondes de Philip Pullman
  10. Les chevaliers d’émeraude d’Anne Robillard
  11. La faucheuse de Neal Shusterman
  12. Léviathan de Scott Westerfeld

 

Merci à Lynda Fortier, gérante de la librairie Renaud-Bray à Drummondville, pour ses suggestions de lecture.

Écrit par

Bibliothèque_Animation

16 septembre 2019

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles