Icône blogue

Blogue

Icône palamrès

Palmarès

Icône évènements

Événements

Icône catalogue

Catalogue virtuel

Icône liens

Liens utiles

Icône questions

Questions

La littérature migrante, tu connais ? On l’appelle parfois littérature interculturelle ou du vivre ensemble. Elle parle de déracinement, de choc culturel, d’intégration dans la société et de l’Autre avec un grand A.

La littérature migrante peut prendre deux formes : soit, elle est écrite par un auteur issu de l’immigration, soit elle raconte l’histoire d’un immigrant et de sa migration. Ça te semble banal ? Il en est rien !

Il faut savoir que, dans l’histoire de la littérature, l’étranger a longtemps été vu comme inquiétant, quelqu’un de qui il faut se méfier. Mais la littérature migrante a complètement changé la donne. Dans ses pages, l’immigrant joue un rôle important. Il ne se contente plus de l’arrière-scène ; il est dans l’action. L’Autre est devenu un camarade de classe, une voisine, un ami, une amoureuse. Il peut même incarner le personnage principal ou devenir narrateur.

 

La littérature migrante au Québec

Longtemps, la littérature québécoise n’a pas écouté la voix de ses immigrants, même s’ils représentaient une proportion importante de la société. On écrivait parfois sur les Autochtones, les Britanniques ou les Français, mais sans laisser la parole ou la plume aux principaux intéressés.

Depuis les années 1990, la littérature migrante au Québec s’est largement diversifiée. En même temps que le pays a ouvert ses portes à l’immigration, les auteurs et les personnages migrants se sont multipliés dans nos romans, qu’ils proviennent du Vietnam, d’Haïti, du Mexique, de l’Amérique du Sud ou des pays du Maghreb.

 

La littérature migrante pour ados et jeunes adultes

Eh oui ! Il existe bel et bien une littérature migrante young adult ! On ne va pas se leurrer : ce n’est pas la section de la bibliothèque la plus garnie. Mais, il y a de plus en plus de titres qui valent le détour…

En effet, si l’écriture migrante destinée aux ados et aux jeunes adultes est intéressante, c’est entre autres parce qu’elle réfléchit aux mêmes enjeux que ses lecteurs, que ce soit sur l’identité, les valeurs, la culture ou l’intégration dans la société. Elle nous permet aussi de mieux comprendre nos origines, tout en partant à la découverte de l’Autre. Elle nous aide à comprendre comment entrer en relation avec nos semblables, même s’ils sont différents, et, surtout, comment mieux vivre ensemble…

 

7 coups de cœur en littérature migrante québécoise pour ados et jeunes adultes :

  1. L’intouchable aux yeux verts, un roman de Camille Bouchard
  2. Les lettres chinoises, roman épistolaire de Ying Chen
  3. L’odeur du café, un roman de Dany Laferrière
  4. La route de Chlifa, un roman de Michèle Marineau
  5. Forêts, une pièce de théâtre de Wajdi Mouawad
  6. Bagages, mon histoire, un recueil de poèmes de jeunes immigrants illustrés par Rogé
  7. Ru, un roman de Kim Thúy

 

Un merci tout spécial à Suzanne Pouliot, professeure de littérature jeunesse à la retraite, autrice et spécialiste de la littérature migrante, pour sa collaboration à cet article. Merci aussi à Maude Paradis, à Annie Champagne et à Anne-Marie Bahl, libraires chez Buropro Citation, pour leurs suggestions de lecture.

Écrit par

Bibliothèque_Animation

20 août 2019

Ajouter un commentaire

Commentaires

* Avant la publication des commentaires, des palmarès et des articles, un modérateur en vérifiera la teneur. Ce dernier se réserve le droit de ne pas publier un élément, et ce, sans justification. Pour plus de détails, veuillez consulter la Politique d'utilisation
** La Bibliothèque publique de Drummondville se décharge des propos, de l’exactitude de l’information et de la qualité du français des commentaires, des articles et des sites mis en référence par les utilisateurs.

Aucun commentaire pour le moment
Ajouter un commentaire
Voir plus de commentaires
Icône flèche retourRetour aux articles